Le bullet Journal, système d’organisation non digital

Qu’est-ce que le Bullet Journal ?

Le bullet Journal / Bojo (ou « Boulette Journal » en français 🙂) est un système d’organisation non digital. Je précise non digital car les outils principaux de ce système d’organisation sont du papier et un stylo !

L’objectif premier du Bullet Journal est de vous aider à vous organiser dans ce que vous avez à faire tout en prenant conscience de pourquoi vous le faite (Le What & Why du créateur Mister Carroll) !

L’objectif ultime (Le Purpose) est de vous aider à rester aligner entre ce que vous souhaitez faire dans la vie et ce que vous faites réellement pour que vous puissiez réaliser vos tâches diverses sans perdre de vue vos objectifs. Une belle promesse !

Concrètement il propose de rester sur une stratégie ressemblant plus au schéma de droite 😉

Direction multiple VS Direction unique

Comment fonctionne un Bojo ?

Ce système d’organisation permet d’avoir une vue globale sur votre année avec ce que vous avez à faire et ce que vous souhaitez faire. A la fin de chaque mois, vous pouvez vous demander si ce que vous avez réalisé valait la peine et si ce que vous devrez faire ce mois-ci vaut toujours le coût.

Voici la présentation officiel du Bojo par Ryder Carroll, son inventeur. Vous verrez qu’il s’agit d’une méthode d’organisation avec un graphisme très minimaliste et que vous n’avez besoin de rien d’autre qu’un carnet vierge et un style pour débuter :

Spoil : La technique est de commencer par mettre en place :

  1. Un indexe = Sommaire (il est donc plus simple d’avoir des pages numérotés)
  2. La page « Future Log » = La vue globale annuelle ou semestriel de votre vie avec vos RDV, todo, etc.
  3. La page « Monthly Log » = Calendrier mensuel et liste de choses à faire ce mois-ci
  4. Puis les pages « Daily log » = Chaque jour vous pouvez y inscrire les taches, évènements et notes du jour avec des indicateurs visuellement différents pour les différencier (case, rond…)
  5. Les Collections = Il s’agit des pages sur un sujet en particulier (Suivi de sommeil, de sport ou autre, budget, livres à lire, l’ensemble des dates d’anniversaires, …)

Il y a donc une suite logique à respecter (Année > Mois > Jour) et si elle est bien renseignée, celle-ci vous aide à choisir vos priorités et donc à ne pas perde de vue vos objectifs dans la vie (pro et perso).

Entre le point 1 et 2, Mister Carroll propose, entre autre, de faire un inventaire mental en décrivant chaque tâche sous forme de listes (une tâche pouvant en inspirer une autre) :

Liste des choses en cours d’accomplissement

Liste des choses que vous devriez accomplir

Liste des choses que vous souhaitez accomplir

On peut ensuite y faire le tri entre ce qui est important pour soi et réellement utile, voir indispensable (« Si je ne le fais pas quelles sont les répercutions ? »)

Les avantages et inconvénients du « Boulette Journal »

Les avantages

Mise à plat

« De la même manière que l’on met de l’ordre dans un placard, il faut d’abord tout sortir de notre cerveau avant de décider ce qui doit y rester et ce dont il faut se séparer. » Livre « La méthode Bullet Journal : Comprendre le passé, organiser le présent, définir l'avenir » de Ryder Carroll

Je recommande son livre qui explique parfaitement la méthode pas à pas.

Cette méthode permet de commencer par prendre le temps d’avoir une vue globale et de se poser les bonnes questions.

L’écriture à également se pouvoir d’aider à y voir plus claire.

Peu de matériel

Pas besoin d’acheter du matériel spécifique : N’importe quel carnet peut faire l’affaire.

Peu importe le format et le type de contenu (avec ou sans ligne / carreaux / points), il est facile de débuter un Bullet Journal. Ce n’est pas la peine d’investir beaucoup pour s’y mettre.

Je vous donne quand même les recommandations de base (histoire de bien faire mon travail… 😀 ) :

  • Format A5 (ni trop grand ni trop petit)
  • Contenus à pointillés pour ne pas charger la page et pouvoir s’aider des points pour écrire, faire des tableaux, dessiner, etc. (Mais franchement vous faites bien comme vous voulez, typiquement tous mes carnets sont avec des lignes 🙂 )
  • Avoir une pagination déjà intégrée pour éviter de paginer les pages

Intemporel

Il commence quand vous le souhaitez !

Comme c’est vous qui renseignez le contenu, il ne commencera pas forcément le 1er septembre ou 1 er janvier ! Surtout que globalement, à la différence d’un agenda, vous ne finirez « jamais » pile-poil un an ou 6 mois après donc le carnet suivant ne commencera pas non plus en début d’année.

Evolutif

Il est évolutif en ce sens qu’il n’est pas recommandé de prévoir toutes ses pages à l’avance.

Vous pouvez ajouter des types de pages nécessaires au fur et à mesure de vos besoins.

Les inconvénients

La redondance

Les évènements et tâches importantes sont à inscrire sur la page concernant l’année mais sont également à reporter dans le mois, puis par semaine (si vous souhaitez ajouter cette vue), puis par jour… L’idée étant de prendre conscience de ces choses à faire.

De plus, si vous avez également un agenda papier ou numérique que vous ne souhaitez pas abandonner, il n’est parfois pas évident de suivre « plusieurs calendriers »… cela demande d’être assidue sur les deux outils et n’est peut-être pas le plus efficace.

Le format papier

Le format a ses avantages comme ses inconvénients !

Pas possible d’y paramétrer une répétition automatique… Lorsque l’on coche la case de « trier ses mails », « faire le ménage », « appeler grand-père », etc. chaque semaine, et bien il faudra le reporter à la main pour ne pas oublier.

Les versions « graphiques »

Si vous êtes déjà allé faire un tour sur le web en tapant les mots clés « Bullet journal », vous êtes surement tombé sur une multitude d’exemples de pages graphiques… Venant culpabiliser les moins créatifs / les plus timides et venant potentiellement freiner le moment de votre lancement. Je le rappelle, le Bullet journal doit être avant tout pratique !

Quelques références